Publication d’emplois

Quelques exercices de stimulation du nerf vague

L’importance du nerf vague pour le déroulement de certains mécanismes au sein de l’organisme n’est plus à démontrer. En effet, ce nerf dispose de nombreuses fonctions essentielles pour bon fonctionnement de l’organisme. Pour permettre à celui-ci de bien jouer son rôle, il est possible de le stimuler en faisant certains exercices.

Effectuer des exercices respiratoires

Respirer correctement constitue une pratique simple qui permet de stimuler le nerf vague. Pour commencer, il faut vous assoir en vous tenant bien droit sans vous adosser. Il faut ensuite chasser l’air de vos poumons en expirant profondément.

La main droite doit être placée sur votre poitrine. Quant à la seconde main, elle doit être posée sur le ventre. Celle-ci ne doit pas dépasser le nombril. Entrez maintenant de l’air dans les poumons en inspirant profondément par le nez. Il faut gonfler uniquement le ventre. L’inspiration va durer entre 5 et 7 secondes. Il faut garder l’air dans les poumons en retenant votre respiration 2 à 3 secondes.

Il faut ensuite faire une expiration par la bouche en dégonflant bien votre ventre. Cela peut durer entre 6 et 8 secondes. À l’issue de l’expiration, il faut bloquer votre respiration sur une durée de 2 à 3 secondes. Par ailleurs, cet exercice doit se pratiquer chaque jour. Sa durée doit être de 5 minutes au minimum.

Quelques exercices de stimulation du nerf vague

Fredonner des chansons régulièrement

Chanter régulièrement fait partie des meilleures techniques pour tonifier le nerf vague. En effet, ce nerf est connecté aux cordes vocales, ce qui favorise sa stimulation de façon mécanique lorsque vous chantez. Aussi, cet exercice favorise l’activation des muscles laryngés. Dans le fonctionnement du nerf pneumogastrique, les branches laryngées du nerf transmettent directement des signaux à ces muscles.

La répétition du fameux son « ’OM »’ s’avère très pratique pour stimuler le nerf vague. La prononciation de ce son comporte de nombreux bienfaits pour l’organisme. En effet, il permet de contrôler la respiration. Ce son est également bénéfique pour vous détendre en profondeur.

Par ailleurs, des études ont démontré qu’une vraie méditation du son « ’OM »’ permettrait d’améliorer la digestion. De plus, la répétition de ce son contribue à la baisse des taux d’inflammation dans le corps.

Se gargariser

Faire du gargarisme est un bon moyen pour activer les fonctions du nerf vague dans l’organisme. Il s’agit d’une pratique que vous pouvez réaliser au moins deux fois par jour particulièrement au moment de vous laver les dents. En effet, la technique consiste à laver la gorge avec de l’eau. Pour cela, il faut prendre une gorgée d’eau et la faire rouler au fond de votre bouche.

Il faudra repousser l’eau à diverses reprises pour vous empêcher de l’avaler. En faisant cet exercice, le nerf vague est stimulé à travers une action musculaire. Toutefois, cette technique peut vous faire pleurer. Au cours de l’exercice, votre noyau salivaire supérieur est stimulé, ce qui entraîne l’écoulement de larmes. D’ailleurs, cela prouve que vous faites bien l’exercice.

Rire à gorge déployée

Le rire est très bénéfique pour la santé. En riant à gorge déployée, vous favorisez la stimulation du nerf vague au sein de l’organisme. D’ailleurs, si aujourd’hui de nombreux événements du rire sont organisés, c’est en partie pour profiter des multiples bienfaits que pourrait procurer le rire pour le bien-être. En effet, lorsque vous riez de bon coeur, votre diaphragme est très sollicité. Ainsi, vous pouvez contrôler votre rythme cardiaque et le normaliser.

Par ailleurs, le yoga et d’autres méthodes thérapeutiques tels que l’hypnose, la réflexologie ou encore l’ostéopathie favorisent une stimulation optimale du nerf vague.